18/11/2018

Lecture : 2 min

La téléconsultation arrive en entreprise

Depuis le 15 septembre 2018, les actes de télémédecine sont pris en charge par l’assurance maladie en France. Une grande avancée pour l’accès aux soins des patients, pour l’organisation du travail du corps médical et pour les entreprises.

Quelles sont les tendances actuelles de la télémédecine et quels sont les impacts en termes d’organisation du travail ?

Sommaire

Qu’est-ce que la télémédecine ?

La loi définit la télémédecine comme “une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l'information et de la communication ”. On distingue 5 actes de télémédecine :

  • La téléconsultation : il s’agit d’une consultation à distance par un professionnel médical
  • La télé-expertise : elle permet à un professionnel de santé de solliciter l’avis d’autres professionnels médicaux à distance pour avoir des informations liées à la prise en charge d’un patient
  • La télésurveillance médicale : elle permet l’interprétation à distance par un professionnel médical des données nécessaires au suivi médical d’un patient
  • La téléassistance médicale : elle permet à un professionnel médical d'assister à distance un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d'un acte
  • La réponse médicale : elle est apportée dans le cadre de la régulation médicale

Le Ministère de la Santé souligne qu’en France, 2,5 millions de patients pourraient être concernés par la télémédecine.

 

Deux exemples prometteurs de téléconsultation

A domicile, dans les EHPAD, les hôpitaux et même les entreprises, la télémédecine est de plus en plus présente. Pour être mise en place, des outils sont nécessaires. En voici deux exemples.

 

1- Une application mobile pour la téléconsultation

LIVI est une application de téléconsultation créée en Suède en 2015 qui permet aux patients de consulter un médecin via vidéo depuis leur tablette ou smartphone. En Suède, plus de 300 médecins sont déjà utilisateurs de cette application et l’application représente désormais 3% des consultations de médecine du pays en totalisant plus de 500 000 téléconsultations.

 

Livi - application téléconsultation

L'application Livi

 

2- Une cabine high tech pour la téléconsultation

L’apparition croissante de la télémédecine a également fait émerger de nouveaux outils comme les cabines médicales connectées. C’est notamment le choix de la société de conseil EY (l'un des plus importants cabinets d'audit financier et de conseil au monde) qui a mis en place cette innovation à disposition de ses salariés. La cabine médicale, développée par l’entreprise H4D ( Une entreprise qui propose une solution globale de télémédecine autour de la première cabine médicale connectée, la Consult Station ), permet aux salariés d’« aller chez le médecin » sans sortir de leur lieu de travail. Selon le fabricant HD4, 90% des actes réalisés en cabinet sont possibles dans la cabine connectée.

 

 

 

La téléconsultation, un avantage en entreprise ?

Gain de temps, diminution de l’absentéisme, bien-être des salariés... nombreux sont les avantages de la téléconsultation en entreprise. Mais en permettant aux collaborateurs de rester sur leur lieu de travail pour consulter un médecin, cela augmenterait-t-il le risque de présentéisme en entreprise, au détriment de la santé des collaborateurs ? La question mérite d’être posée quand on rappelle que le présentéisme induit la présence d’un collaborateur à son poste de travail même lorsque celui-ci est en mauvaise santé.

 

La téléconsultation en self-service pourrait donc devenir contre-productive en entreprise, si elle n’est pas encadrée par une politique RH spécifique, car elle pourrait pousser le collaborateur au présentéisme même involontaire, c’est-à-dire être présent en entreprise pour marquer son engagement, par crainte de perdre son emploi ou par solidarité avec les collègues qui devraient faire face à une surcharge de travail.

 

Au-delà de ces aspects qui méritent un encadrement clair de la pratique de téléconsultation en entreprise, la télémédecine pose également la question de la gestion des temps de travail des salariés : comment sont comptabilisés ces temps de consultations médicales sur le temps de travail des salariés ? Il y a t-il besoin d'une validation RH en amont ? Faut-il un justificatif pour prouver la consultation ? 

 

Une fois que ces questions auront trouvé réponses, une chose est sûre : les logiciels de gestion des temps comme Chronos et So'Horsys sont techniquement capables de suivre les temps de travail spécifiques de téléconsultation pour les traiter comme l'entreprise l'aura déterminé.

 

Affaire à suivre !

Découvrez nos ressources les plus populaires

Le congé de présence parentale modifié par la loi du 8 mars

05/06/2019

Lecture : 2 min

Quelles sont les conditions d'accès au congé de présence parentale ? Afin de pouvoir utiliser son droit de congé de présence parentale, l’en ....

Le droit de grève des salariés dans le secteur privé et public

20/03/2018

Lecture : 2 min

  La grève se définit comme une cessation concertée du travail par des salariés, dans le but de défendre des revendications de nature profes ....

Veille légale - Juin 2021

21/06/2021

Lecture : 3 min

Le congé paternité évolue au 1er juillet 2021 Le congé paternité évolue à partir du 1er juillet 2021 avec un allongement du congé et de nouv ....

Inscrivez-vous à la newsletter Mi-Temps RH, sélection d'articles RH et de veille légale