13/07/2022

Lecture : 3 min

Les entretiens professionnels

La vie du collaborateur en entreprise est rythmée par de nombreux entretiens. Parmi eux, seulement deux sont obligatoires : l'entretien professionnel tous les 2 ans et l'entretien professionnel tous les 6 ans. Ces entretiens, favorisant le dialogue, sont des moments précieux pour aligner les aspirations professionnelles du collaborateur et les besoins de l'entreprise.

L'entretien professionnel tous les 2 ans

Programmé tous les deux ans, l'entretien professionnel s'inscrit dans une démarche de gestion des compétences du collaborateur. Il s'axe sur ses attentes professionnelles. L'employeur doit le programmer dès que le salarié a passé deux ans d'ancienneté et il est reconduit tous les deux ans à compter du dernier entretien professionnel. Il doit être également organisé systématiquement dans les cas suivant :

  • Le congé de maternité
  • Le congé parental d'éducation
  • Le congé de proche aidant
  • Le congé d'adoption
  • Le congé sabbatique
  • Un mandat syndical

 

Il s'agit d'une obligation pour l'employeur, et cela même si le salarié a déjà bénéficié d'un entretien professionnel moins de 2 ans avant la reprise de son poste de travail.

 

L'employeur et le salarié se penchent sur la progression de ce dernier au-delà de son poste de travail à l'instant T et sur l'ensemble de ses compétences. L'objectif est de déterminer ses perspectives d'évolution et ses besoins en formation. L'entretien professionnel permet de construire un projet professionnel en lien avec :

  • Les besoins de l'entreprise.
  • Les envies, aspirations du salarié.
  • Les évolutions du secteur d'activité.

L'entretien professionnel concerne l'ensemble des salariés (CDI, CDD, temps plein, temps partiel ....) qui ont une ancienneté de plus de 2 ans. Comme pour l'entretien annuel d'évaluation, cet entretien se prépare par le manager. Celui-ci doit prévenir le collaborateur suffisamment à l'avance, un délai de 8 à 15 jours semble raisonnable.

 

Pour cet entretien professionnel, le responsable peut s'appuyer sur les éléments suivants :

  • Fiche de poste du salarié.
  • CV pour définir des compétences non exploitées.
  • Comptes rendus précédents cet entretien.
  • Tout document lui permettant de recenser ses besoins en compétences et opportunités

Il dure environ 2 heures. Afin que cet entretien soit constructif, il est conseillé de s'appuyer sur des questions tournant autour du bilan du parcours professionnel du salarié, ses souhaits d'évolution et ses besoins en formation.


Tout comme l’entretien annuel d’évaluation, il est important de garder une trace de cet échange grâce à un compte rendu signé par les deux parties. Il est également important de faire apparaître les données suivantes : date de l'entretien, le poste du salarié, le motif de l'entretien, le récapitulatif du parcours du salarié, un résumé des échanges, les actions à mettre en place…

L'entretien professionnel tous les 6 ans

Tous les 6 ans, un bilan du parcours professionnel doit être réalisé afin de faire le point sur les actions menées en ce sens. Il est important de vérifier si le collaborateur a reçu pendant cette période :

  • Les entretiens professionnels obligatoires tous les deux ans
  • Le suivi de formation(s)
  • L'acquisition de certifications par le biais d'une formation ou d’un avancement professionnel...
 
Ces six années se calculent à partir de la date d’entrée du collaborateur au sein de l’entreprise et de son « ancienneté ». La notion d'ancienneté inclue dans le décompte des années certaines périodes d'absence du salarié :
  • Des absences pour cause d’accident du travail ou maladie professionnelle….
  • Le congé maternité

Les contrôles et sanctions possibles

Pour valider le respect des lois en vigueur, un agent de contrôle de l’inspection du travail effectue un contrôle sur place.

De son côté, l'employeur doit mettre à disposition tous les renseignements nécessaires parmi lesquels figurent les différents comptes rendus des entretiens professionnels ou tout autre justificatif.


Ce contrôle permet de vérifier :

  • Si le collaborateur a passé des entretiens tous les deux ans,
  • Si le collaborateur a pu utiliser au moins 2 des 3 actions prévues dans le bilan récapitulatif (formations, éléments de certification, progression salariale) au cours des 6 dernières années.

Pour une entreprise d'au moins 11 salariés qui n'a pas respecté ces obligations, l'employeur doit verser un abondement de  3000€. Le collaborateur a également la possibilité de se retourner contre son employeur en utilisant les heures de CPF issues de l’abonnement correctif pour suivre une formation pendant le temps de travail, sans recueillir l’accord de l’employeur.


Pour un employeur, il est donc essentiel de conserver l’ensemble des documents permettant de justifier :

  • L’organisation des entretiens professionnels
  • Les formations suivies
  • Les progressions salariales pendant une période minimale de 4 ans

 

Un logiciel SIRH vous permet de gérer tous les types d'entretiens : obligatoires (entretiens professionnels) et non obligatoires (entretien d'embauche, entretien annuel d'évaluation, entretien de fin de carrière…). Il vous permet de faciliter la gestion de vos données et sécurise toutes vos démarches RH grâce à une meilleure traçabilité.

Découvrez nos ressources les plus populaires

Report des entretiens professionnels au 30 septembre 2021

18/06/2021

Lecture : 1 min

Les échéances habituelles L'entretien professionnel doit avoir lieu tous les 2 ans à partir de la date d'entrée dans l'entreprise puis de la ....

Bilan RH 2021 : le collaborateur au coeur de la stratégie d'entreprise

21/12/2021

Lecture : 4 min

L'accélération de la digitalisation des processus Si face au Coronavirus la préconisation du travail en distanciel avait surpris en 2020, l' ....

Accords de performance collective : un outil de flexibilité pour les PME

21/10/2019

Lecture : 3 min

Connaissez-vous l'Accord de Performance Collective ? Proposé parmi les nouveaux outils des ordonnances Macron, l'Accord de Performance Colle ....

Inscrivez-vous à la newsletter Mi-Temps RH, sélection d'articles RH et de veille légale