Infographie : 7 pistes pour éviter le présentéisme dans votre entreprise

Le taux d'absentéisme de votre entreprise est bas mais vous constatez une baisse de productivité et de motivation au sein de vos équipes ? Vous est-il déjà arrivé de renvoyer un salarié malade chez lui ? Demandez-vous à vos salariés de respecter les horaires de travail même lorsque leurs tâches sont terminées ? 

La notion de présentéisme ne vous est surement pas inconnue. Découvrez les causes et effets du présentéisme sur votre entreprise et quelques conseils pour l'éviter.

Le présentéisme, c'est quoi ?

L'ANACT (Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail) le définit de 3 façons différentes : 

  • Être présent sur son lieu de travail mais « de manière paradoxale », sans engagement, sans être complètement en possession de ses moyens : perte de concentration, perte de sens, démission intérieure, retrait de la vie sociale de l'entreprise… 
  • Être présent de manière excessive (dépassement d’horaires, travail hors de l’entreprise le soir et les week-ends) : surengagement et surinvestissement, perte des frontières travail/hors travail. Les cadres sont particulièrement touchés par cette forme de présentéisme. 
  • Être présent en mauvaise santé de manière volontaire et assumée ou de manière involontaire : forme de surengagement, de craintes également de perdre son emploi ou par solidarité avec les collègues qui pourraient se trouver avec une surcharge de travail du fait de l’absence.

Les causes et effets du présentéisme

De nombreux signaux peuvent alerter les managers sur une situation de présentéisme chez les collaborateurs. Ce peut-être un salarié en difficulté psychologique, ayant une surcharge permanente de travail, qui aurait du mal à poser ses congés, en dépassement systématique d'heures supplémentaires, ou encore qui aurait du mal se déconnecter une fois rentré chez lui. Il est  important de les détecter au bon moment pour les traiter au plus vite.

Les 4 formes de présentéisme et leurs impacts sur la QVT

Les conséquences du présentéisme peuvent être graves pour le salarié, mais aussi nuire à la performance globale de votre entreprise. Le présentéisme peut entraîner l'aggravation de maladies, des accidents du travail, jusqu'à conduire au burn-out. La question du présentéisme est aujourd'hui un défi pour l'amélioration de la qualité de vie au travail (QVT). Selon la Qvt.fr Il existe 4 formes de présentéisme qui ont un impact direct sur la QVT pour les salariés :

  • Le surprésentéisme : une récente étude publiée par le site Monster.fr montre que pas moins de 35% des salariés se rendent à leur travail même lorsqu'ils sont malades. Les maladies les plus courantes sont : des douleurs dorsales, des maux de tête, des douleurs cervicales, de la fatigue générale et des tensions au niveau des épaules. Venir malade au bureau nuit non seulement à la QVT du salarié concerné, mais aussi à celle des autres salariés qui ont de fortes chances de tomber malade à leur tour par contagion. La cours de cassation rappelle qu'aujourd'hui, un salarié qui vient travailler en sachant qu'il n'est pas en état de le faire peut être licencié.
  • Le surengagement chronique : il est prouvé qu'au-delà d'un seuil d'heures travaillées, la performance décroît. Travailler le plus tard possible ne veut pas forcément dire être efficace et performant. Se met alors en place un cercle vicieux : perte d'efficacité et de confiance, qui peut mener à des problèmes de sommeil et de santé. Un tel présentéisme peut très vite conduire au burn-out pour le salarié.
  • Le présentéisme contemplatif : ce présentéisme est souvent synonyme de démotivation, de manque d'appréciation ou encore de souffrance psychologique. Souvent mal vu et mal perçut par l'entourage qui constate un manque d'engagement par le collègue. Les impacts de ce présentéisme pour la QVT sont très négatifs et peuvent mener à une autre forme de burn-out : le bore-out.
  • Le présentéisme stratégique : lorsqu'un salarié retarde son heure de départ au maximum pour ne pas recevoir des remarques négatives ou encore par peur de la réaction de ses collègues ou manager.

 

Pour en savoir plus sur les différents éléments qui composent la qualité de vie au travail, l'ARACT et l'ANI ont publié ce schéma :

composantes QVT
 ARACT et ANI du 19 juin 2013

 

Les conséquences du présentéisme selon le secteur d'activité

Certains métiers demandent une attention particulière sur des postes de travail exposés aux risques. C'est le cas notamment dans le secteur du bâtiment, de la santé ou encore de l'industrie : nombreux outils dangereux, gestes répétitifs, travail de nuit etc... qui peuvent entraîner des troubles musculo-squelettiques. Un salarié en situation de présentéisme sera moins vigilant et attentif, et peut provoquer des accidents du travail ou encore nuire à sa santé et à celle des autres.

L'entreprise Midori consulting a établi une étude* sur les taux de présentéisme par secteur : 

  • BTP Construction : entre 3,93% et 5,62%
  • Industrie : entre  5,27% et 7,54%
  • Santé : entre 7,52% et 10,74%
  • Transports : entre 6,88% et 9,83%
  • Services : entre 7,64% et 10,92%

Comme l'ont prouvé nombreuses études, le présentéisme est aussi une grande source de perte de revenu pour les entreprises. En effet, selon Matthieu Poirot, fondateur du cabinet Midori Consulting, le présentéisme en Europe coûterait en moyenne entre 13,7 et 24,9 milliards d'euros par an et serait deux fois plus élevé que le coût de l'absentéisme pour les entreprises.

Le DRH, en tant que responsable de la maîtrise de la masse salariale, doit intégrer les problématiques de présentéisme dans sa politique Qualité de Vie au Travail. La simplification des processus administratifs liés aux temps de travail, à la gestion des plannings, à la gestion des congés, contribuent à une communication plus fluide entre la DRH et les salariés. La mise en place de solutions de gestion RH dédiées à la gestion des temps de travail, la gestion des activités et la gestion des plannings concourt à améliorer la qualité de vie au travail.

Infographie : 7 pistes pour prévenir et éviter le présentéisme en entreprise 

  1. Contrôler les heures supplémentaires pour éviter les dérives
  2. Améliorer les postes de travail (lumière, bruit, posture, prévention des TMS)
  3. Prévoir des espaces de convivialité pour favoriser les pauses et la collaboration
  4. Respecter et faire respecter le droit à la déconnexion 
  5. Réguler la charge de travail (quantité de travail, pression du temps, charge mentale et émotionnelle du travail)
  6. Éviter les réunions après 17h
  7. Former le management de proximité aux questions de QVT
10 pistes pour éviter le présentéisme